Accueil Actualités
Investissement

Immobilier : au cœur de la stratégie d’allocation d’actifs des investisseurs privés

Publié le 19 Janvier 2021 - Mis à jour le 19 Janvier 2021

Le caractère unique et non reproductible de l’immobilier haut de gamme est attractif pour les investisseurs à long terme.

Les familles fortunées et les entrepreneurs à succès sont traditionnellement à la recherche de stratégies d’allocation d’actifs qui permettent une augmentation régulière de leur valeur au fil du temps. En règle générale, les investisseurs privés ont un horizon d’investissement long en ce qui concerne une partie de leur patrimoine. Un tel horizon temporel doit ainsi anticiper les crises économiques, les crises financières et les effondrements des marchés qui surviennent à intervalles réguliers. La récente pandémie de COVID-19, qu’on peut qualifier de crise « unique en son genre », en est le parfait exemple.

Cet horizon temporel est le facteur déterminant de la stratégie d’allocation d’actifs des familles fortunées qui incluent généralement des actifs solides et de grande qualité, surtout des actions, des entreprises dont elles sont propriétaires ou des investissements directs, souvent dans un secteur que les membres de la famille connaissent parfaitement, ainsi qu’un parc immobilier conséquent. Une enquête réalisée par BNP Paribas Wealth Management a récemment conclu que les entrepreneurs avaient investi plus de 10 % de leur portefeuille  dans l’immobilier, que ce soit directement ou par l’intermédiaire de fonds d’investissement spécialisés.

L’accent ainsi mis sur l’immobilier est un élément incontournable des stratégies de gestion de patrimoine de ces familles depuis bien longtemps maintenant. Outre la croissance séculaire que connaît ce secteur, comme le démontrent les prix et plus particulièrement ceux constatés dans les grandes villes, divers facteurs expliquent pourquoi les actifs réels, et plus particulièrement l’immobilier, ont tendance à si bien s’inscrire dans les stratégies de ces familles.

L’immobilier est, par nature, tangible et non reproductible. Dans un monde où la dématérialisation est devenue la norme, cela peut sembler anodin, mais ce serait une erreur de le penser. À l’ère du numérique, une ère où pratiquement tout peut être copié, ce qui rend une chose véritablement unique et dicte donc sa valeur disparaît peu à peu. Cela signifie que la valeur d’utilisation d’un actif est aujourd’hui limitée à son utilisation actuelle au prix du marché. Les actifs numériques sont presque tous caractérisés par une valeur marginale décroissante. Alors qu’il y a 50 ans, des parents pouvaient transmettre une collection de vinyles rares à leurs enfants, aujourd’hui, personne ne veut, ni ne peut, leur léguer ses playlists Spotify.

À l’inverse, l’immobilier, tout comme l’art, concerne des biens uniques. Même si les caractéristiques de deux actifs peuvent être tout à fait similaires, l’immobilier haut de gamme est, par nature, rare et donc prisé. De plus, il est l’une des rares catégories d’actifs, à l’exception des matières premières, à posséder une valeur au-delà de sa seule valeur de revente, c’est-à-dire que leurs propriétaires peuvent en effet directement utiliser un bien immobilier. La situation récente illustre parfaitement cet état de fait puisque lors du confinement lié à la pandémie de COVID-19, un contraste saisissant a été établi entre l’expérience vécue par les propriétaires de résidences secondaires et les personnes contraintes de rester dans les villes.

Cette triple caractéristique de l’immobilier, à savoir son unicité, sa non-reproductibilité et sa valeur d’utilisation, est d’autant plus vraie pour l’immobilier haut de gamme, qu’il soit résidentiel, industriel, logistique ou commercial. Les biens immobiliers haut de gamme, situés sur les terrains les plus prisés, sont bien plus rares et recherchés et suscitent un intérêt encore plus grand. À ce titre, ils constituent donc une catégorie d’actifs qui offre une garantie relativement bonne en termes de valeur pour les investisseurs ayant fait le choix d’un horizon d’investissement à long terme.

Tout cela fait de l’immobilier l’une des catégories d’actifs parmi les plus prisées des investisseurs privés, y compris les clients de Wealth Management. Toutefois, investir dans l’immobilier n’est pas chose aisée. Le marché est vaste et relativement non liquide et seulement une fraction des biens sont vendus chaque année, bon nombre de ces opérations étant réalisées en marge du marché public. Il est donc primordial, pour un investisseur, de pouvoir s’appuyer sur les meilleurs courtiers et les plus grands experts afin d’acquérir les connaissances sur les flux d’opérations dont il aura besoin pour investir au bon moment et dans le bien idéal.

L’attrait pour l’immobilier est l’une des principales raisons pour lesquelles BNP Paribas Wealth Management a créé une practice tout spécialement dédiée à l’immobilier, avec BNP Paribas Real Estate et Strutt & Parker, deux des courtiers en immobilier parmi les plus actifs et les plus importants en Europe et au Royaume-Uni. Grâce à ces deux leaders de leur marché respectif, les clients de BNP Paribas Wealth Management disposent d’un accès exclusif aux plus beaux biens du marché et peuvent améliorer leurs chances d’investir leur patrimoine dans un bien immobilier de prestige au meilleur moment.