Accueil Actualités
Actualités BNP Paribas Banque Privée

Interview de Nicolas Otton, directeur de BNP Paribas Banque Privée

Publié le 07 Janvier 2021 - Mis à jour le 08 Janvier 2021

Nicolas Otton, directeur de BNP Paribas Banque Privée

La profondeur de l’offre et la diversification sont déterminantes

Réactivité, proximité, expertises et diversification de l’offre sont les clés pour mieux accompagner les clients dans le nouvel environnement économique et financier, explique Nicolas Otton, nouveau directeur de BNP Paribas Banque Privée depuis juillet 2020.

Quelle expérience avez-vous de la clientèle banque privée et gestion de fortune ?


J’ai rejoint BNP Paribas en 1998 où j’ai occupé différents postes au sein de la filière Entreprises durant quinze ans. Cette proximité avec les entrepreneurs m’a permis de bien connaître leurs attentes et leurs besoins. J’ai ensuite été, à partir de 2012, directeur d’un groupe de clientèle de proximité dans les 5e, 6e et 7e arrondissements de Paris qui compte une proportion élevée de clients banque privée et gestion de fortune. J’ai également été directeur de réseau (Nord-Est) puis directeur de région (Île-de-France Est) à partir de 2018. Ces vingt années au sein du Groupe m’ont préparé à prendre aujourd’hui en charge la direction de BNP Paribas Banque Privée.
 

Que change la crise dans les rapports avec les clients ?

Pendant la période la plus difficile de la crise, nous avons fait preuve d’une grande agilité pour assurer la continuité du service, d’autant plus que le confinement s’est accompagné d’un pic d’activité inédit. Nos outils digitaux nous ont permis de développer les échanges avec nos clients et de faire preuve d’une plus grande réactivité à l’actualité. Ces efforts seront poursuivis, avec notamment le développement de nouveaux outils digitaux permettant de raccourcir encore le temps de réaction.

Quels sont les défis à relever ?

Les défis sont nombreux. dans un environnement de taux zéro, la profondeur de l’offre et l’innovation sont déterminantes. Nous allons continuer à développer la diversification, notamment dans le private equity, un acteur clé du financement de l’économie. Le plan de relance de l’économie va aussi bénéficier aux fonds dédiés aux PME. Pour trouver du rendement, les clients vont devoir prendre un peu plus de risques et nous continuons à renforcer nos équipes d’experts pour les accompagner sur ce chemin. enfin, l’Investissement socialement responsable est devenu incontournable, d’autant plus qu’il s’est montré plus résilient à la crise. aujourd’hui, 15 % de l’épargne investie par notre clientèle l'est en Investissement Socialement responsable  (ISr).  J’aurai  l’occasion d’aborder tous ces sujets avec nos clients au cours des différentes manifestations et des webconférences que nous organisons régulièrement.

Article extrait de la lettre Gestion de fortune n°28 du mois d'octobre 2020